dernier tronçon

Où en étais-je là dernière fois ? Où vous ai-je laissés ?

Je me souviens avoir écrit des choses sur la ponctualité des trains russes ; je n’aurais pas dû, je suis arrivée à Khabarovsk avec 4 heures de retard. D’ailleurs, la situation a été assez marrante : j’avais mis mon réveil et j’étais assez étonnée de ne pas être réveillée une heure avant l’arrivée par le prodvonik, comme c’est la règle. Un peu vexée, même. Tant pis, je me lève, bois un thé, rends mes draps, ma serviette, ma tasse et ma cuillère. Lorsqu’on arrive en gare à l’heure due, je prends mon sac et descends du train, saluant le prodvonik. Celui-ci m’a fait remonter de force dans le train et a mis 5 minutes à me faire comprendre qu’on avait 4 heures de retard. Toute penaude, je suis allée me recoucher, et les, cheminots ont bien rigolé.

Khabarovsk était grande et très chaude, même si les plages de l’Amour sont peu engageantes. J’ai donc été franchement timide avec cet Amour là et n’y ai plongé que mes pieds… j’avoue lui avoir préféré le Pacifique !

Vladivostok, par contre, a une belle gare dans le port et son centre-ville se parcourt à pied. Shopping, visite d’un chou-marin ruche (je n’ai jamais très bien compris cette blague), et maintes bières pressions avec mes nouveaux amis (vive le couch surfing !).

C’est je crois, la ville que j’ai préféré en Russie. Elle est cosmopolite : chinois, sud et nord (!) coréens, japonais, archéologues equatoriens et un type se baladant avec un maté (thé argentin), mais que je n’ai pas eu le temps d’aborder avec un « che, sos argentino ? ».

Pour les chanceux qui seraient encore en études, il y a un tout nouveau campus fédéral sur une île, avec parc et plage, et cours en anglais.

Le gros bémol porte sur l’île voisine, sur laquelle je projetais de passer 24 heures, et j’en ai finalement passé 3, et déjà déprimée. Aussi, je lance un grand concours photo de l’île la plus moche du monde, quasi-certaine de gagner. Les photos seront en ligne la semaine prochaine. Je vous promets des plages sales, des pistes poussiéreuses, foison de bâtiments désaffectés et une place publique marécageuse. À vos appareils photos !

Le premier prix recevra un souvenir soviétique quelconque avec une étoile rouge, une faucille et un marteau.

Publicités
Cet article a été publié dans Russie, Voyages extra-insulaires. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s