Préservons le rire et la vie

Je suis Charlie. Je suis choquée et navrée devant tant de barbarie et de bêtise humaine. J’ai peur des con(vaincu)s, qui ont un fort penchant pour l’amalgame douteux. Je glorifie la laïcité, l’éducation et la tolérance.
Si j’étais dictatrice (oui ! On dit « dictatrice » ! Mais je n’ai pas encore trouvé d’exemple historique), on serait obligés de rire de tout ! Je ne suis pas sûre que ça serait très drôle, du reste…

Mais ces jours-ci, mon actualité amicale fait que je suis choquée et navrée devant un autre risque auquel se soumettent une multitude de français. Alors je vous raconte une histoire pas très drôle mais qui finira bien.

Alors voilà, c’est l’histoire d’un Petit Moineau que nous avons accueilli dans notre nid douillet il y a maintenant 3 ans. Ce petit moineau est une jeune femme accomplie, qui rêve et travaille à sauver le monde. Elle aime son travail et les gens, c’est une personne responsable, mais Petit Moineau a parfois du mal à prendre soin d’elle-même. Parce qu’elle n’a pas le temps, parce que ça va passer, parce que ça coûte des sous à la sécurité sociale ou parce que les autres sont plus importants. Et puis parce qu’elle préfère profiter de la vie, prendre du bon temps et faire la fête avec ses amis.

Petit moineau, le 31, a eu une douleur dans la cage thoracique et un peu de mal à respirer. Petit Moineau ne s’en est pas trop plaint et a attendu que cela passe. Mais ce n’est pas passé et Petit Moineau ne s’en n’est pas trop plaint et a attendu encore. Elle s’est sans doute allumé une clope en se disant que ça irait mieux le lendemain et attendrait le surlendemain pour consulter sinon.

Petit Moineau a été hospitalisée le 8 avec un pneumothorax vieux de neuf jours. De ce que j’ai compris, un pneumothorax c’est un volume d’air qui se forme entre tes plèvres et qui pique la place du poumon. Lequel poumon bougonne qu’il était là avant et s’en va bouder recroquevillé dans un coin. Au bout de 9 jours au coin, ledit poumon a le volume d’un poing et les alvéoles toutes serrées entre-elles suffoquent.

Petit Moineau va beaucoup mieux maintenant, et peut à nouveau avoir une conversation sans être essoufflée. Mais la conversation a lieu dans une chambre de soins intensifs et Petit Moineau ne peut pas voler dans ni hors de sa cage car elle a des tuyaux dans le nez et dans la main et sur le doigt. Petit Moineau sort de sa cage demain.

Petit Moineau a survécu à un pneumothorax pendant 9 jours, alors que les gens consultent habituellement dans la journée. J’espère de tout mon coeur (et mes autres organes se joignent à lui) que les alvéoles de son poumon droit ont elles aussi survécu.

Petit Moineau ne fumera plus et prendra sans doute plus soin d’elle. Mais Petit Moineau ne viendra plus faire de la plongée avec moi pour s’émerveiller ensemble des tortues vertes et des murènes. Heureusement, il nous restera les baleines et les poissons volants (que le Petit Moineau, dans sa logique orthinologique appelle colibris bleus).

Et Petit Moineau devra faire attention, car elle a le terrain parfait pour faire et refaire des pneumothorax spontanés : un morphologie longiligne (dite « du moineau ») et un tabagisme prononcé. Et nous, nous ferons attention à elle, plus que jamais car nous l’aimons et aimons avec elle s’extasier sur les poissons volants !

Aussi, chers amis fumeurs, je vous demanderais de bien vouloir considérer l’histoire du Petit Moineau pour faire attention à vous. Que vaut une cigarette contre le plaisir de voir un murène se faire nettoyer par une multitude de petits poissons ? Que vaut un paquet de clopes contre une nage avec des tortues marines ? Un joint contre la joie d’arriver à un sommet ?

En 2015, prenons soin de nous mêmes et de nos proches.

Publicités
Cet article, publié dans Textes divers, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s