Spectacle son, lumière, chaleur, gaz et lapilli…

Vous avez tous entendu parler de l’éruption actuelle, puisque tous les projecteurs étaient tournés vers notre île à ce moment là…
Ayant déjà raté des éruptions courtes et sachant désormais que les 24 premières heures sont celles où le débit de lave est le plus fort, nous hésitons peu cette fois-ci. Nous prenons les renseignements sur la météo et le point de vue pour mieux la voir, je prends mon après-midi alors que mon patron hésite encore…
9h35 : début de l’éruption
10h15 : annonce de l’éruption
13h : on part avec bières, vestes et reste de gâteau d’anniversaire
15h : on arrive sur le parking du pas de Bellecombe, on court presque jusqu’à la barrière, pour contempler le spectacle…

//Photos d’Aurélien, avec son auto-entreprise TetenProd, cliquez pour agrandir.//

Vue des coulées depuis Piton Partage

Vue des coulées depuis Piton Partage

C’est une belle, une très belle éruption, plus conséquente que les deux autres de 2015. 1 kilomètre de faille éruptive ouverte à l’est du cratère, sur son flanc. Certains ont compté 11 fontaines de laves, je veux plutôt en compter 29, comme des bougies d’anniversaire d’une dizaine de mètres de haut…

Bougies d'anniversaire

Bougies d’anniversaire

C’est une éruption « complète », dans le sens où on ne fait pas que la voir. Le panache de fumée éclairé par les fontaines se voit du littoral sur une bonne moitié de l’île.
À trois kilomètres, nous entendons déjà le son.
En nous rapprochant, nous passons sous le vent et une forte odeur de souffre nous surprend.
Arrivés au Piton Partage, une avancée du rempart près des éruptions, avec un très joli nom pour partager ce moment d’émerveillement collectif, nous sentons la chaleur radiative de la lave.

IMG_4360

Zoom de la photo précédente, vous donnant une idée de l'échelle...

Zoom vous donnant une idée de l’échelle…

Une fois installés à observer aux jumelles les fontaines de lave et la coulée qui descend, nous entendons parfois comme un « plic ploc » de tout début de pluie et sentons des choses tomber. Ce sont des cheveux de Pélé, des lapilli ou scories minuscules qui tombent à plus d’un kilomètre à ronde. Ce ne sont pas des cendres, mais bien de la roche, solidifiée et déjà froide.

Coucher de soleil et ombre du rempart

Coucher de soleil et ombre du rempart

Coucher de soleil sur l'est de l'île

Coucher de soleil sur l’est de l’île

Nous restons finalement longtemps, jusqu’au coucher du soleil, un soleil rouge, fuschia du fait de l’atmosphère gazeuse de la zone. Puis une lune (annoncée comme bleue, mais bien jaune sur l’horizon) se lève  derrière les fontaines de lave. Son image est déformée par la chaleur, comme au-dessus des flammes d’un feu. Elle a le bon goût de se refléter superbement dans la mer calme.

IMG_4419.1 IMG_5136
Le froid arrive, ainsi que la foule. Quand nous repartons du Pas de Bellecombe, il est 19 heures et il fait 6 degrés.
Bon, eh bien je crois qu’on va être en retard à mon dîner d’anniversaire, mais pour une très belle raison !

On était heureux, ça se voit ?

On était heureux, ça se voit ?

Publicités
Cet article, publié dans Randos à La Réunion, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s