Le secret de Bali ?

Oui, chers lecteurs, je vous ai laissés dans un suspense insoutenable, mais je n’avais ni clavier (azerty ou qwerty) sous la main, ni le temps de réellement rédiger la suite…
Et puis j’ai besoin de digérer tout voyage. Les personnes, les paysages, les rencontres, ça me reste souvent sur l’estomac. Il fallait donc que je prenne le temps de faire décanter tout cela… (mmm, quelles métaphores ragoûtantes !).

DSC03772r

Macaques à Ubud

Il y a des énergies très fortes à Bali, et une confiance incroyable. C’est une île qui m’a semblé bienveillante, même si j’ai eu au départ du mal à arrêter de me méfier (en tant que baroudeuse qui en a vu d’autres). J’ai eu l’impression que les Balinais n’aiment pas les entourloupes, les disputes, les complications. En vieux sages, ils éprouvent de la confiance pour les autres et s’en remettent aux dieux, ou à leur bonne étoile dirions-nous en occident. Ils passent du temps à prendre soin de leurs dieux et de leur nature, mais qui semblent bien leur rendre.

DSC04163v

Gunung Agung, volcan actif et sommet de Bali, vu depuis la plage d’Amed.

D’un point de vue énergie tellurique, je peux parler flux, vortex, volcanisme avec ceux que cela intéresse, mais je ne veux pas braquer ceux qui n’y croient pas. Toujours est-il que ces dix jours ont été particulièrement liés à la nature, aux volcans, aux plantes et aux cycles de la lune et du soleil. Manger quand on a faim ce que notre corps réclame, se lever juste avant le soleil, ou courir pour aller admirer son coucher. S’arrêter de parler pour saluer la lune. Pour regarder les singes s’épouiller. Vivre un orage dans son corps, à l’écoute des énergies.

DSC04046

Dans la forêt cultivée à Munduk

Bali est une île qui vous ancre dans sa nature, dans son rythme et qui vous transmet sa simplicité, sa sérénité, sa vitalité. Si tout a l’air simple, c’est parce que les Balinais ne semblent pas friands de concours d’égo, d’abus de pouvoir, etc.

J’ai vraiment l’impression que se faciliter la vie, c’est éloigner les complications, les énergies négatives (et donc les personnes qui aiment ça).

SONY DSC

Feuille de songe

Les Balinais semblent parfaitement imiter la feuille de songe (ou taro) : quand un Réunionnais dit « de l’eau sur feuille songe » cela veut dire qu’une remontrance, une critique ne l’atteint pas.

Bref, on peut toujours trier les énergies, dès qu’on sait les observer. Ne pas écouter les infos sur les attentats ou les faits divers, ne pas commérer, c’est trier. C’est choisir de ne pas nourrir « son corps de souffrance », selon Echart Tolle.

Et, magie ! dès que vous avez commencé à trier, vous rencontrez des personnes positives, qui nourrissent votre curiosité et votre enthousiasme plutôt que de commencer leurs phrases par : En ces temps difficiles… ou Dans cette période morose…

Si je vois le verre à moitié plein, je regarde quand même le verre, non ?

 

DSC03865

Surprise à Ubud. Qui a dit que le foot c’était un sport bête et méchant ?

Il n’est pas nécessaire d’aller voir un sorcier balinais pour trouver le bonheur à Bali.
Il suffit je crois de ne rien prévoir, de ne rien craindre, de regarder et de se regarder.
Tout est déjà là, en nous et dans la nature : la simplicité, la vitalité, le calme.

 

Et il n’est d’ailleurs pas nécessaire d’aller à Bali pour trouver le bonheur, car nous avons encore des arbres en Europe, des enfants qui jouent, des vieux qui contemplent, des rivières qui coulent, un coucher de soleil apaisant, des bourgeons prometteurs, des feuilles en forme de cœur…

Alors bon, si je vous dis que trouver le bonheur c’est trier, est-ce que cela fait de cet article une nouvelle chronique écologique 😉 ? C’est en tout cas pour moi l’occasion de vous enjoindre à vous contenter de peu…  de matériel, bien sûr ! Et de beaucoup de lien humain et de beaucoup de nature.

DSC04215

Coucher de soleil sur la plage de Kuta.

Publicités
Cet article, publié dans Asie, Voyages extra-insulaires, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le secret de Bali ?

  1. Léa dit :

    C’est bon, c’est beau, c’est bien ….. ce que tu écris.

  2. gratfils dit :

    et comme dit Baloo,  » pom pom pom pom , il en faut, peu pour être heureux, il faut prendre la vie du bon côté, merci Lu, ta chronique est bien écrite, ton ton est sympa, et tes images sont fortes, et ta démonstration limpide.
    la suite….?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s